Mon panier
Omega Koncept
8 rue de l’égalité 78490 Méré
N°TVA : 52450696125

NRBCE: MINI LAB TRANSPORTABLE C4 OPEX

 

LE MINI LAB C4 OPEX est utilisable par tous, facilement transportable, il vous accompagnera partout lors de vos déplacements 
privés et opex
 
 
Mini-lab transportable C4 « OPEX »

 

La pandémie actuelle Covid-19 que nous subissons de plein fouet depuis plus d’un an déjà ne doit pas nous faire baisser la garde sur d’autres maladies omniprésentes elles aussi. En effet, nous sommes quotidiennement confrontés à d’autres problématiques d’ordre microbiologique. Les risques microbiologiques tuent directement 17 millions de personnes dans le monde chaque année et le vecteur principal de contamination reste encore aujourd’hui l’eau.

En Opex, en casernement, sur le lieu de travail, à l’hôtel, à la maison… il est essentiel de garantir une potabilité de l’eau de consommation humaine. Pour cela les coliformes, ou témoins de contaminations fécales, sont des microorganismes indicateurs très utiles pour évaluer le risque microbiologique lié à l’eau de consommation. Dans la même logique, la détection de Legionella pneumophila (bactérie pathogène ubiquitaire à l’origine de la légionellose, maladie mortelle dans plus de 10% des cas) devient très importante dès lors que les canalisations d’eau sont vétustes ou rarement utilisées et ceci particulièrement si la température de l’eau est supérieure à 25°C. Comment réaliser ces analyses microbiologiques lorsque le laboratoire le plus proches est trop éloigné et ainsi protéger la santé du personnel détaché ou en situation habituelle ?

L’anticipation étant une action majeure dans la gestion d’une crise, d’une pandémie, ou encore des problématiques sanitaires quotidiennes, il faut donc se poser la question de savoir dans quels délais il est possible de donner un diagnostique fiable et de cette manière détecter, dénombrer et isoler rapidement les bactéries pathogènes responsables. Aujourd’hui les délais de diagnostiques sont longs (jusqu’à plusieurs semaines).

Omega Koncept distribue donc le Mini-lab « Opex » de la société DIAMIDEX* et ces deux kits légionelle et coliformes permettant de détecter en toute autonomie la présence dans l’eau de Legionella pneumophila (de tous les sérogroupes et cultivables) en seulement 48 heures et les coliformes en 24 heures. Pour faire simple ces solutions révolutionnaires permettent de mettre à la portée de tous l’évaluation du risque microbiologique dans l’eau, ceci avec un matériel peu encombrant et, des kits se conservant à température ambiante et avec une DLU de 12 mois. Vous êtes aussi en capacité de vous déplacer, d’être projeté et d’obtenir de manière autonome le résultat avec un matériel peu encombrant (d’oû notre appellation « opex »).

Pour mémo: qui dit eau dit possibilité e-coli (eau de citerne, de puit, de canal, de source, du robinet de lac, de mer), qui dit eau chaude, dit possibilité de légionellose : hôtel, casernement, hopital, logements sociaux, bateau de croisière, douche, climatisation, piscine, spa brunisateur, réseau d’eau non-utilisé pendant plus de 15 jours…Une fois infecté par ces micro-organismes, le risque létal est situé au dessus de 10% ce qui est énorme.

Cette capacité d’analyse rapide et autonome sur le terrain est le fruit initial de plus de cinq années de recherches françaises institutionnelles et académiques en premier lieu (CNRS & Université…) puis dans DIAMIDEX*.

En situation opérationnelle ou en zone hors réseaux d’alimentation électrique (le service R&D de DIAMIDEX est en finalisation de fourniture d’un kit d’alimentation solaire)

*Diamidex a été créée en 2014 par Sam DUKAN, ancien directeur de recherche en microbiologie au CNRS (Centre National de Recherche Scientifique). L’entreprise compte désormais 23 collaborateurs dont une équipe de docteurs en microbiologie, immunologie, génétique moléculaire, machine learning, physique du vivant etc… Les solutions mises au point par Diamidex reposent sur la technologie Diamidex®, une innovation scientifique majeure, brevetée, issue de la recherche académique d’excellence française et reconnue. En attestent les nombreuses distinctions reçues comme le prix La Recherche en 2015, une citation dans Faculty of 1000 et la couverture du prestigieux magazine de recherche AngewandtChemie en janvier 2014.

https://business.lesechos.fr/entrepreneurs/financer-sa-creation/0601974320625-diamidex-leve-2-9-millions-pour-la-detection-rapide-des-bacteries-legionelles-332811.php

Fiche entreprise DIAMIDEX (preventica.com)

 

MEMO PROCESS KIT LEGIONELLOSE    

 

 

L’analyse globale s’effectue au cours de trois étapes :
Etape 1 : préparation de l’échantillon pour analyse – 10 mn.
Etape 2 : action d’incubation – 47 heures.
Etape 3 : révélation puis résultat – 50 mn.

 

La particularité de nos protocoles réside dans sa grande simplicité à manipuler. En effet, ces manipulations ne nécessitent de la part de l’opérateur aucune compétence ou connaissance technique ou scientifique.

 

Résultat : une lecture colorimétrique de l’absorbance de la solution obtenue en fin d’analyse : en mettant la solution dans un colorimètre,  vous obtenez un chiffre. Ce chiffre vous indique si votre échantillon d’eau contient plus ou moins de 1000 UFC/L*

 

D’un point de vue règlementaire, les tests doivent être effectués par un laboratoire d’analyse certifié. Toutefois, les autorités sanitaires imposent la tenue de carnets sanitaires permettant de suivre régulièrement la qualité des ECS.

Le test Legio EZ est une méthode simple et totalement efficace permettant de surveiller le paramètre Legionelle à y consigner

 

*Unité FormantColonie par Litre d’eau. Cette unité sert à exprimer les résultats des analyses de légionelles. Plus le résultat est grand, plus l’eau est contaminée.Cet indicateur permet de dénombrer la quantité de microorganismes. Il décrit le nombre de bactéries ou de champignons qui vivent et se multiplient sur une surface ou dans l’eau pendant une certaine période de temps. Pour les mesures de l’UFC, il est nécessaire de considérer une période de temps particulière, puisqu’une seule bactérie peut rapidement devenir une colonie entière. La valeur mesurée d’un seul point dans le temps ne peut donner aucune information sur la quantité réelle de micro-organismes. Pour assurer la comparabilité, ces numérations bactériennes se réfèrent toujours à 100 ml ou à un litre.

UFC et petite histoire de la sécurité de l’eau

En 1892 la ville  d’Hamburg en Allemagne a fait face à une épidémie d’eau dans la rivière de l’Elbe. La contamination était due à une bactérie qui avait atteint la rivière par les eaux d’épurations provenant d’un camp de réfugiés. Cette épidémie a coûté la vie à environ 7000 personnes. Robert Koch, qui gagnera plus tard le prix Nobel de médecine, avait investigué cette crise. Alors qu’il faisait des tests micro-biologiques, il trouva beaucoup de bactéries dans ces échantillons. À l’époque, l’eau potable était directement prélevée de la rivière, sans aucune purification. Pour assurer la santé publique, Koch recommanda de filtrer l’eau avant son usage. Ainsi, pour garder une concentration de bactéries de moins que 1 UFC/100 ml d’eau. Ce standard d’unité formant colonie, qui a été introduit à cette époque, est toujours utilisé mondialement jusqu’à aujourd’hui.

Vous êtes intéressé par ce produit ? Laissez-nous vos coordonnées pour être recontacté par nos services.

Nom *

Prénom *

Société *

Code postal *

E-mail *

Téléphone *

* Veuillez remplir tous les champs obligatoires

Pas d'infos supplémentaires
Article(s) similaire(s)
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site
Top